Récolte et extraction du miel

Mise en place du chasse abeille :

La mise en place du chasse abeille sur les ruches. Ceci ne prend pas beaucoup de temps la récolte est facilité et les abeilles ne sont pas stressé.

https://apisudest.fr/produit/chasse-abeilles-8-sorties/

Récupération des hausses :

La récupération des hausses après la pose du chasse abeille est assez facile et rapide.

Une fois l’attente de 24h les abeilles sont descendu dans le corps de ruche, on peut alors enlever les hausses et les isolées du pillage.

https://apisudest.fr/produit/hausse-nicoplast-9-cadres-baticadre-x9/$

Préparation du matériel de la miellerie

Avant de commencer votre extraction, assurer vous d’avoir tout le matériel nécessaire et accessoires. Nettoyer bien chaque élément car nous travaillons avec un produit alimentaire.

https://apisudest.fr/la-miellerie/couteaux-herses/

https://apisudest.fr/la-miellerie/bac-a-desoperculer/

https://apisudest.fr/la-miellerie/extracteurs/

https://apisudest.fr/produit/support-pour-seau/

https://apisudest.fr/la-miellerie/maturateurs-et-tamis/

Explication du matériel :

Chaque outil va avoir son utilité dans cette manipulation.

Le couteau tout d’abord vous servira à enlever l’opercule de cire qui recouvre les alvéoles pleines de miel. Sans cette désoperculation le miel ne s’évacuera pas.

Pour fignoler cette désoperculation vous pouvez utiliser la herse. Elle vous servira également si le cadre n’est pas bien operculé.

Le bac à désoperculer lui vous servira de support pour la désopercualtion, le stockage des cadres désoperculer en attente d’être mis en place dans l’extracteur et l’accueil de la cire d’opercule pour le séchage de celle-ci.

L’extracteur, permet d’évacuer le miel des cadres par force centrifuge. Il sera nécessaire de le faire tourner plus ou moins longtemps en fonction de la viscosité de votre miel.

Observer sur les parois de l’extracteur pendant qu’il tourne pour déterminer le temps nécessaire. (~= 10mn)

Organiser de façon pratique le matériel en fonction de votre place et de vos facilités. Penser à la récupération du miel et le placement des maturateurs.

Adapter le matériel en fonction du nombre de ruche que vous possédez, de la place dont vous disposez et de l’ambition d’une future augmentation du cheptel.

Désoperculation des cadres

  • Positionner le cadre de manière la plus adéquate pour soi (droitier/gaucher). Pour cela il suffit d’enlever la fine couche de cire situé sur la surface des alvéoles. Les opercules tombent alors dans le bac à désoperculer et s’égouttent du miel restant.
  • Les opercules !? qu’en faire ? (Cire gaufrée, bougie, gaufrage à façon)

La cire d’opercule une fois sèche doit être récupérée et fondue.

Pour cela il existe du matériel qui sert à fondre cette cire facilement.

Pour commencer un cérificateur solaire vous permettra de fondre la cire à l’énergie solaire très facilement et sans risque (cire inflammable)

Pour une plus grande capacité la chaudière et un outil pratique ou l’on peut y fondre plus de cire à la fois.

https://apisudest.fr/la-cire/cerificateurs-chaudieres-a-cire/

Une fois la cire fondue, vous avez plusieurs possibilités d’utilisation, soit le gaufrage à façon, rapportez un kg de cire et repartez avec un kg en payant la façon. Chaque kg est important car c’est ce qu’il y a de plus onéreux en apiculture.

Ou vous pouvez aussi réaliser vos bougies faites maison.

Extraction

  • Une fois la désoperculation faite il va falloir placer les cadres dans votre extracteur. Petit conseil placer les cadres de la manière à ce que le poids soit répartit entre les différentes cages. Surtout dans le cas où il y a des cadres avec d’importante différence de poids.
  • Le miel coule alors de l’extracteur, on y place alors un seau verseur qui nous permettra facilement de le vider dans le maturateur. Sur celui-ci il est nécessaire de placer un tamis qui récupéra les fines particules de cire présente à la sortie de l’extracteur.

La décantation

  • Une fois dans le maturateur, il jouera alors le rôle de décanteur car même filtre il existe de très fines particules dans le miel. Une dizaine de jours suffiront à les faire remonter à la surface on appelle cela « écume ».

La mise en pot

Interview de Sébastien Laurenti trésorier du GDSA83

Interview de Sébastien Laurenti trésorier du GDSA83, membre bénévole de l’association du groupement défense sanitaire du Var.

Sebastien nous explique les actions de l’association, des conseils sur les traitements des ruches contre le varroa et les intérêts d’adhérer à l’association.

Vous trouverez comment commander et adhérer sur le site GDSA83.fr

Comment transvaser une ruchette dans une ruche Dadant ?

Première étape, enfumer un peu votre ruchette

Ensuite reculer la ruchette pour venir placer la ruche à transvaser sur l’emplacement initiale.

Dans la ruche on a déjà positionnée 5 cadres gaufrés, essayé de faire un petit de place pour facilité la mise en place des cadres à l’intérieur.

Commencer part le cadre de rive (de coter)

Toujours bien faire attention à positionner le cadre au-dessus de la ruche, au cas où il y a la reine pour qu’elle ne tombe pas par terre simplement. Il suffit simplement de faire les gestes calmement et tout ce passe bien.

Nous verrons dans cette vidéo la reine qui est marquée en blanc pour la couleur de 2016.

Concernant le dernier cadre à transvaser nous pouvons intercaler un cadre gaufré afin de le positionner en avant dernier.

De ce fait nous avons au total 10 cadres dans notre ruche Dadant. 4 cadres gaufré initiale et 6 cadres rempli de pollen et de nectar transvasé.

Les hausses Nicoplast comment ça marche ? Test et efficacité !

Présentation du matériel Nicoplast (Fabriqué en France)

  1. Visite des ruches 3 semaines après la pose des hausses.
  2. Pose d’une ruche supplémentaire.
  3. Conclusion l’efficacité !

Voici notre nouvelle vidéo d’apiculture, dans cette vidéo nous avons voulu réponde aux nombreuses interrogations de notre clientèle sur les hausses Nicoplast + baticadres.

La plupart du temps les interrogations se font sur l’acceptation de ce matériel par les abeilles et faut-il mélanger les cadres bois avec plastique pour une meilleure efficacité.

Pour cela nous avons mis en place des hausses sur nos ruches Apisudest. Nous avons testé ce matériel sans préparation pour avoir le meilleur rendu.

Au bout de trois semaines voici la belle surprise que nous avons constaté avec une miellée de ronce, tilleul, troène et sumac.

Comment introduire un essaim sur cadre dans une ruche?

Tout d’abord prévoir de bien préparer votre ruche en y ajoutant les cadres cirés nécessaire et qu’elle soit bien composée de tous ces éléments.


Le fond doit y être bien fixé. (Voir vidéo comment mettre un fond). Prévoir du nourrissement qui les aidera à construire les cadres et de faciliter leur développement. La ruche devra être placée à l’endroit même ou se trouve la ruchette, pour ne pas trop perturber le repérage des abeilles.

Lors de cette manipulation vous devrez être calme et faire le transfert des cadres délicatement pour ne pas écraser les abeilles et surtout la reine.

  • Vous pouvez placer l’essaim au centre de la ruche comme sur la vidéo.
  • Ou vous pouvez placer l’essaim sur l’un des deux coté et y placer une partition.
  • Cette façon est recommandée en cas de températures basses et non constantes.

Pendant le transfert, profitez-en pour observer le couvain de votre ruche et repéré la reine.

Comment réaliser de la pâte protéinée?

Pourquoi réaliser de la pâte protéinée

La pâte protéinée est une pâte qui est constituée essentiellement de pollen et de levure de bière. Ces deux éléments sont riches en protéines.

L’apport de cette pâte apportera à vos colonies une aide primordiale dans l’amélioration de l’état de santé et l’augmentation du couvain.

Dans quels cas utiliser de la pâte protéinée ?

1. Démarrage des colonies :

En début de saison, la pâte protéinée aidera les colonies à se développer sainement et rapidement. Vous pourrez alors réaliser vos essaims sans souci de pénurie pour la colonie. De plus l’augmentation du couvain est si importante que vous gagnerez environ une dizaine de jours avec cet apport.

2. Aide pour les essaims :

Pour aider les essaims à leurs bons développements la pâte protéinée est un bon moyen de faciliter leur croissance.

3. Pour augmenter le nombre d’abeilles pour une miellée particulière :

Il est possible d’apporter une pâte protéinée en prévision d’une miellée. Sachant que cette pâte augmentera de deux ou trois cadres votre couvain. Vous pouvez prévoir cet apport à environ 5 semaines avant la miellée. Par exemple pour la miellée de Lavande qui débute aux environs du 21 juin, vous pouvez réaliser cet apport au 20 mai.

4. Renfort en cas de pénurie :

Au cours de la saison il est possible selon les emplacements et selon la météo que le pollen vienne à manquer. Pour éviter une pénurie qui entraînerait des maladies de couvains et sa diminution.

Les éléments de la pâte protéinée :

Pollen déclassé :

Le pollen déclassé est le résidu du pollen récolté. Il est non commercialisable car trop fin. Il doit comporter différents pollens pour assurer une source de protéines variées.

Sirop de nourrissement :

Il vous faudra du sirop de nourrissement habituel à celui utilisé pour de la stimulation ou provision.

Miel

Utilisez un miel pour donner un peu plus d’appétence à la pâte et enrichir celle-ci en minéraux.

Apitonus

L’Apitonus sera la base de votre préparation, il est essentiellement constitué de levure de bière et renforcé de vitamines B et C. Celle-ci apportera une source de protéines importantes.

Recette de la pâte protéinée pour une dizaine de ruches :

  • 400g pollen déclassé
  • 400g apitonus
  • 250 Ml d’eau
  • Sirop de nourrissement ~ 1 kg

Mélanger le pollen et l’eau pour faire une pâte, puis ajouter l’Apitonus, ce qui donnera une pâte très sèche et dure.

  • Ajouter du sirop et l’eau pour la rendre plus souple
  • Elle ne doit pas couler entre les cadres et ne doit pas être trop friable non plus.
  • Positionner environ 250g par ruche à raison de deux à trois passages étalés chaque semaine

Pâte protéinée prête à l’emploi : BEEPRO

Le BEE PRO en plaque de 450g est une pâte protéinée directement prête à l’emploi, elle

contient, acides aminées, vitamines et minéraux.

Voir livre l’élevage des reines (Gilles Fert)

Comment appliquer de l’acide oxalique par dégouttement ?

Acide oxalique 500 gr.L’acide oxalique est un bon moyen de traitement contre le varroa en période hivernale.
En apiculture l’acide oxalique est utilisé pour le traitement de la varroase.

L’efficacité du traitement à l’acide oxalique est estimée à environ 95% en l’absence de couvain. En présence de couvain on estime son efficacité à environ 50%.

Il est donc fortement conseillé de traiter qu’en période sans couvain, ce qui s’étale en fonction de la météo, du mois de décembre au mois de février.

 

Qu’est que L’acide oxalique ?

Le terme oxalis origine grecque signifie oseille, il est présent naturellement dans beaucoup de végétaux et fruits tel que, oseille, persil, framboise, haricot, carottes, agrumes, café lyophilisé.… Il est fabriqué de façon chimique par oxydations successives.

Les résidus dans le miel sont inexistants, il faut savoir que certains miels en contiennent naturellement comme le miel de châtaignier par exemple. Les risques de résidus dans la cire ne sont pas à craindre.

La préparation :

Comme toutes les préparations à base d’acide, il est fortement conseillé de vous équiper d’un masque, de gants, lunette de protection et de seringue. C’est une substance très toxique pour l’homme à forte dose, évitez tout contact pendant la préparation et pendant l’application. Rincez tous les ustensiles apres usage.
Le volume sera à adapter en fonction de vos besoins et à respecter en dosage !

  • Dans une bouteille hermétique verser 1 litre de sirop dilué à proportion de 50% d’eau, le porter jusqu’à environ 30°C.
  • Puis ajoutez 40 Grammes d’acide oxalique pesé avec précision !
  • Mélangez le tout pour une préparation homogène.

Application :

L’application se fera avec une seringue, on appliquera 50ml pour ruche Dadant et 40ml pour une Langstroh. La quantité peut être ajustée en fonction de la force colonie (Nombre de cadres occupés).
Le versement de la préparation devra se faire au centre et entre les cadres où se situe la colonie, donc environ 5ml par ruelle.

Cette application de cette application doit figurer dans votre cahier d’élevage.

Conservation :

Le surplus de la préparation à une température d’environ 5°C est mettre en dehors de portée des enfants, des animaux et des aliments. Etiquetez la bouteille pour éviter les erreurs. Ne verser pas le mélange dans l’évier, les égouts ou nature. Déposez votre mélange en déchetterie avec étiquette.

Vidéo Apiculture : Cadre filé vers cadre gaufré

Dans cette vidéo vous pourrez voir tout le nécessaire pour réaliser vos cadres cirés.

Tout d’abord prévoir :

  • Un cadre filé
  • Le retendre avec une roulette permettant au fils d’être bien tendus
  • Puis placer la cire gaufrée sur vos fils et dans la rainure du cadre.
  • Avec un transformateur nommé soude cire, en faisant contact sur le départ et l’arrivé du fils, cela chauffera le fils et la cire pénétrera alors doucement.

Par la suite pour améliorer la tenue de la cire, surtout en cas de fils posé verticalement vous pourrez faire fondre un liserai de cire dans la partie basse avec une burette prévu à cet effet.

Comment monter une ruche Dadant avec fond plastique Anti Varroa

Dans cette vidéo vous pourrez voir le montage d’une ruche avec un fond plastique.

D’abord il vous faudra tous les différents éléments :

attention Placer le fond de ruche à l’aide de fixe éléments et d’une visseuse. Cette vidéo vous montrera la simplicité et la rapidité d’un bon montage de votre ruche.

Aethina tumida (Murray) ou petit coléoptère de la ruche

image002Nom latin Aethina tumida (Murray) ou petit coléoptère de la rucheimage001

Ce coléoptère est originaire d’Afrique du Sud de la famille des nutilidae, il est pénètre sur le sol américain en 1996,
puis en Australie en 2002, sa présence se répand peu à peu jusqu’à faire son apparition en Italie fin 2014.

C’est un nuisible classé en catégorie 1 car il provoque d’important dégâts sur les ruches.

Il est capable de rentrer dans la ruche en imitant les phéromones de l’abeille et de se faire accepter.

Description du coléoptère :

  • La larve : A première vue la larve peut ressembler à la larve de la fausse teigne mais quelques différences marquantes sont distinguables. La larve est de couleur blanc crème, mesure environ 1cm. Elle dispose de trois paires de pattes sur la partie antérieure et d’épines dorsales sur chaque dorsale dont deux biens apparentes sur l’arrière.

Epines dorsales 3 paires de pattes

  • La phase adulte : Une fois adulte le coléoptère mesure de 0.5 à 0.7 cm. Petit à petit sa couleur change de brun à noir. Il peut vivre jusqu’à six mois. La forme de ses antennes ressemble à une massue

Son cycle Biologique :

La femelle s'introduit dans la colonie Elle dépose des oeufs Les larves se nourrissent Les larves quittent la ruche Elles s'introduisent dans le sol et s'y développent Eclosion des coléoptères adultes

 

  • La femelle pond des œufs fécondés en grappe à l’intérieur de fissures ou alvéoles et peut pondre jusqu’à 2000 oeufs dans sa vie .
  • Le stade larvaire dure de 10 à 16 jours pendant lequel elles se nourrissent aussi bien de miel, couvain ou pollen.
  • Les larves matures se métamorphosent. La nymphose se déroule dans le sol à au moins 20cm . Le sol doit etre un sol mou humide et à une température de supérieure à 10°C
  • Les adultes émergent après 3 à 4 semaines selon la température.
  • Les adultes peuvent voler jusqu’à 10 km, ils sont très résistants et peuvent survivre des jours sans eau ni nourriture, voir plusieurs mois dans des fruits.
  • Les dégâts dans la ruche et mode de propagation :les larves naissent,transpercent les parois des alvéoles et se nourrissent de leur contenu, détruisant ainsi les cellules contenant le miel et le couvain.Détruites, ces alvéoles s’effondrent. Si l’infestation est importante, c’est la ruche entière qui est ruinée.

attentionConseils : La surveillance des ruchers est primordiale, en cas de suspicion contactez directement le GDSA ou DDPP de votre département.Des pièges à coléoptère sont disponibles à la vente.

Pour éviter la propagation de ce coléoptère, les autorités ont bloqué les frontières, tout mouvement de ruche, essaim, ou reine est interdit.

Vous pouvez vous rendre sur le site de la plateforme ESA ou vous pourrez suivre les actualités concernant cette épidémie.

Comment choisir l’emplacement de sa ruche ?

La recherche de l’emplacement doit être réfléchi et préparée.
Il s’agit d’une étape importante.

L’environnement :

Comment choisir son emplacement

Il va falloir étudier votre environnement, c’est-à-dire évaluer dans un rayon d’environ 3 Km les floraisons intéressantes disponibles pour les abeilles. C’est à dire des plantes mellifères sécrétant du nectar. Vous pouvez trouver des informations sur ces plantes dans des ouvrages spécialisés. Ensuite il va falloir analyser la durée de floraison de l’ensemble de ces plantes sur l’année. A partir de ce moment-là vous pourrez alors déterminer si l’emplacement est intéressant pour vos abeilles.

L’exposition :

Une fois la zone trouvée, vous pouvez déterminer l’emplacement des ruches. Trois facteurs sont importants pour déterminer l’emplacement du rucher :

  • Un endroit où le passage y est peu fréquent
  • Un endroit où l’ensoleillement est maximum
  • Un endroit où le vent dominant est réduit

attention Certaines règles sont à respecter concernant la loi d’implantation d’une ruche. Voir article ma ruche et ses lois
Il faut bien se rappeler que les abeilles craignent peu le froid mais peuvent difficilement lutter contre le vent et l’humidité.

Le support :

Ensuite il faudra positionner la ruche sur un support adéquat. Le support devra être suffisamment solide pour supporter le poids de la ruche et suffisamment aéré pour permettre une bonne ventilation de vos fonds de ruches.

Durée de floraison :

Si la durée de floraison est suffisante pour la durée totale de l’année, cela sera parfait. Cependant ces conditions-là sont peu courantes. . Il subsiste toutefois

d’autres solutions pour palier à ce problème :

Premier choix, pendant une carence de floraison vous pourrez nourrir votre colonie afin qu’elle ne soit pas privée de nourriture avec une forte population. Nourriture liquide sous forme de sirop.
Deuxième choix, vous avez la possibilité de déplacer la ruche sur un autre emplacement où la floraison sera présente à ce moment précis.
Cela s’appelle la transhumance, pratique couramment utilisée par les apiculteurs professionnels.

La ruche Langstroth inventée par le révérend Lorenzo Lorraine Langstroth

La ruche Langstroth

Lorenzo Lorraine Langstroth
La ruche Langstroth a été inventée par le révérend Lorenzo Lorraine Langstroth né à Philadelphie aux Etats Unis. Il a déposé son brevet en 1852. Il écrira son célèbre livre the « Hive and the Honey Bee » dans lequel il décrit les différentes méthodes de travail de cette ruche.

Les modèles de ruches

Dans le monde il existe des dizaines de modèles différents de ruche. (Dadant, Langtroth, Warre, Voirnot, Layens etc…) Cependant deux modèles dominent, le Langstroth et le Dadant. Ce dernier est le modèle de ruche le plus utilisé en France. En apiculture le modèle de ruche est souvent une décision importante. Il faudra adapter ce choix en fonction de son apiculture et sa géolocalisation. Dans le monde le modèle Langstroth est le plus utilisé, Amérique du sud, Amérique du nord, Australie, nouvelle Zélande,… En France ce modèle est utilisé dans le Sud-Est pour des raisons de températures plus clémentes. De plus elle est très adaptée aux miellées courtes et intenses.

 

La ruche Langstroth

La constitution de la ruche Langstroth

La ruche Langstroth est composée de plusieurs éléments :

Le fond qui peut être plein, aéré partiellement, ou totalement. Il peut être fabriqué en bois mais aussi en plastique

Le corps qui a une capacité de 10 cadres. Certains utilisent la ruche Langstroth en mode Hoffman

Le couvre-cadre qui permet l’isolation de la ruche

Le toit qui abrite la ruche peut être en tôle, bois et de forme plate ou style « chalet »

Plusieurs méthodes pour la hausse sont possibles avec ce modèle :

  • La méthode dite en double corps la hausse sera identique au corps du bas.
  • Une hausse d’une hauteur de 17cm idem que la Dadant mais à une longueur Langstroth pour que les abeilles emmagasinent leur récolte.

Le fonctionnement

La ruche Langstroth possède de multiples possibilités de fonctionnement.

  1. La ruche divisible

    C’est la méthode d’utilisation de la Langstroth, le principe est d’empiler des corps identiques. C’est un grand avantage, car cela diminue le nombre de différents cadres possibles. De plus l’utilisation de cette manière rend cette ruche très ludique. En effet lors de division ou de transfert de couvain, les manipulations seront aisées.

    Cependant il faudra un matériel de miellerie adapté à l’extraction de cadre de corps, plus encombrant en mode dit tangentiel.

  2. La ruche type Dadant

    Pour cette méthode on va utiliser un corps Langstroth et par-dessus rajouter des demi-hausses type Dadant,pratique sur des petites miellées et pour des raisons de poids.

  3. On peut utiliser les deux méthodes pour travailler la colonie.

    C’est aussi un bon atout de la ruche Langstroth. L’utilisation du double corps pour les divisions et l’utilisation de demi-hausses pour les miellées.

 

Il a été prouvé que le Chelifer Cancroïdes, soit un grand allié à nos amis les abeilles

Chelifer Cancroïdes Chelifer cancroides est une espèce de pseudo scorpion de la famille des cheliferidae.

Cette espèce peut mesurer de 2.5mm à 4.5mm Cette espèce est de plus en plus citée dans le monde apicole ces derniers temps ! Pourquoi ??

1) La Symbiose

La symbiose est une association entre deux organismes appartenant à des espèces différentes.

Ils sont alors qualifiés de symbiotes, et le plus gros des deux est appelé l’hôte. Il existe de multiple symbiose au sein de notre environnement tel que :

  • Le lichen qui une association entre une algue et un champignon. Ce dernier retire le glucose
  • Dans l’intestin d’une vache se trouve des bactéries capable de digérer sa cellulose

Ces associations démontrent une alliance étonnante et indispensable entre deux espèces. Semblable à tous ces exemples, il y a quelques décennies se trouvait dans chaque ruche notre speudscorpion.

2) Le pseudoscorpion

Le Chelifer cancroides se nourri d’acariens de poux, varroa et larves d’insectes. Il possède deux long bras avec deux pinces munies de venin. Une fois sa proie paralysée, il commencera à sucer sa proie. Ils communiquent entre eux par phéromones et se déplacent dans le l’obscurité.

 

Le Chelifer cancroides dans la ruche ?

Il a été prouvé qu’il est un grand allié à nos amis les abeilles. Il sait bien reconnaître ses proies. Il faut environ 150 individu pour arriver au stade de la symbiose dans une colonie d’abeille. Lors d’essaimage il arrive même à se maintenir aux abeilles pour les accompagner.


 

Chelifer cancroides dans la ruche

3) Les problèmes

Il a disparu de nos colonies pour différentes raisons. D’abord les acaricides utilisé contre le varroa ou des produits tels que l’acide formique.

L’acide oxalique n’aurait pas d’effet sur ce denier. Ensuite l’élaboration de ruche moderne qui ne contient pas de coins ou de fissures ou il pourrait se loger.

Il est très difficile de retrouver dans la nature du speudoscorpion .Son élevage est facile mais délicat. Son intégration dans la ruche est très difficile.

4) Les recherches :

 

Pour le mois d’août, pensez au conditionnement pour votre apiculture.

Tournesol PACA

 

Vous trouverez tous les emballages nécessaires, ainsi que différentes tailles ou formes de pots.

Des capsules disponibles dans plusieurs colories et dimensions.

Promotions et produits pour le conditionnement
en prix dégressif

 

 

  1. Découvrez nos modèles de capsules : Capsules diamètre 48Capsules diamètre 63, Capsule diamètre 82,
  2. Découvrez nos modèles d’adhésif pour votre conditionnement.
  3. Voir nos différents modèles de pots

 

Ce mois-ci nous avons une petite tendance pour le tournesol, à vos ruchers et à bientôt !

Comment récolte-t-on la propolis ?

Qu’est-ce que la propolis ?

Composition de la propolis

La propolis est récoltée par les abeilles. Elle provient de sèves et résines d’arbres. Certains arbres sont plus propices comme les saules, chênes, aulnes frênes épicéas, bouleaux…etc. L’abeille transformera cette sève par ce glandes salivaires et en y ajoutant de la cire. Une colonie pourra produire environ 300g de propolis par an.

Quels intérêts pour les abeilles ?

La propolis possède plusieurs intérêts pour les abeilles

Propolis

Le colmatage de la ruche

Les abeilles colmate les passages d’air si besoin avec de la propolis mélangé à de la cire .Les endroits les plus fréquemment calfeutrés sont l’entrée les espaces entre cadres et le couvre cadre pour une étanchéité maximale.

L’effet antiseptique

La propolis à un effet antiseptique pour les abeilles, il a était démontré quelle agissait sur les maladies de couvain. La propolis aurait un effet sur les agents pathogènes. (Ex : loque américaine)

Elle servira également en cas d’intrusion d’un rongeur par exemple. Les abeilles engloberont le corps ce dernier afin qu’il n’apporte pas de maladie dans la ruche. On dira alors qu’elles momifient son envahisseur.

Certaines études sont actuellement en cours pour évaluer son impact au niveau de la présence du varroa.

 

La récolte :

La méthode de récolte est simple.

Il existe plusieurs systèmes. Le principe est de poser une grille au-dessus de la ruche qui sera propoliser par les abeilles. La propolis est un produit collant et visqueux, il faudra donc la placer environ 24h au congélateur pour qu’elle durcisse. Une fois durci il sera facile de la récupérer.

Attention il ne faudra pas abuser de sa récolte pour ne pas affaiblir les défenses immunitaire des abeilles.

Certaines races d’abeilles ont des tendances à plus produire de propolis que d’autres, comme la Caucasienne.

 

Son utilisation :

Récolte PropolisElle a des pouvoirs cicatrisants, anti-inflammatoires, anesthésiant, anti-infectieux… Utilisée beaucoup pour les maux de gorges, extinction de voix, bronchites, rhumes… Mais également pour des problèmes dermatologique pour assainir et cicatriser les plaies.

Pharmaceutique :

Son utilisation en soin est bien connue depuis l’antiquité Elle fortifie l’organisme, en activant les défenses immunitaire. Elle est utilisée dans diverses élaborations. Soi dilué simplement avec de l’alcool. Soit en spray, sirop, chewing-gum, gélules … etc

Cosmétique :

Son utilisation est aussi en cosmétique sur des savons, shampoing, crème solaire,… etc

(Source issu Le traité rustica, Wikipédia)

Cliquez ici pour consulter la liste de nos produits en ligne lié à la propolis 

 

La ruche dadant inventé par M. Charles DADANT

 La ruche DADANT

La ruche Dadant a était inventé par M. Charles DADANT qui est considéré comme l’un des fondateurs de l’apiculture moderne. C’est une ruche moderne le système à cadres mobiles. Ce modèle à un grand succès dès son arrivé dans le mon apicole et il très répandu au niveau professionnel.

1. Les modèles de ruches

Dans le monde il existe des dizaines de modèles différents de ruche. (Dadant, Langtroth, Warre, Voirnot, layens etc…) Cependant deux modèles dominent, le Langstroth et le Dadant. Ce dernier est le modèle de ruche est le plus utilisé en France. En apiculture le modèle de ruche est souvent une décision importante. Il faudra adapter ce choix en fonction de son apiculture et sa géolocalisation.

2. La constitution de la ruche Dadant

La ruche Dadant est composée de plusieurs éléments :

La ruche dandant

  • Le fond qui peut être aérer plein ou totalement aérer. Il est souvent utilisé en bois mais en plastique
  • Le corps qui a une capacité de 10 cadres. En montagne certains utilisent la ruche en 12 cadres pour augmenter la capacité de provisions.
  • Le couvre-cadre qui permet l’isolation de la ruche
  • Le toit qui abrite la ruche peut être en tôle, bois et de forme plate ou style « chalet »
  • La Hausse d’une hauteur de 17cm pour que les abeilles emmagasine leur récolte.

3. Le fonctionnement

La ruche Dadant possède une grande réserve, il faudra donc du temps pour que les abeilles remplissent l’intégralité du corps. Les hausses s’empilent au fur et à mesure du développement. Il est préférable d’ajouter une hausse quand la partie inférieure est au 3⁄4 plein. Avant cela peut refroidir la colonie et risque d’endommager le couvain ou d’augmenter la consommation de miel. Et après cela pourra engendre l’essaimage.

Pourquoi mettre une ruche dans son jardin ?

Biodiversité

Les abeilles sont des éléments majeurs de la biodiversité. Elles butinent et disséminent le pollen de
fleurs en fleurs ce qui entraine la formation des fruits. C’est la pollinisation. 85% des plantes à fleurs
dépendent fortement des insectes pollinisateurs comme l’abeille.

ruche_montagne

Un monde passionnant

Le monde des abeilles domestiques est très enrichissant. Vous pourrez observer leur système de
fonctionnement en société et leur rythme de vie variant au fil des saisons.
Une ruche dans votre jardin vous permettra aussi de sensibiliser votre entourage au rôle primordial
de l’abeille dans la pollinisation.

Votre propre miel

Vous aurez la satisfaction d’obtenir votre propre miel « fait maison ». Une fois la saison écoulée et
toutes vos bonnes attentions apportées à vos abeilles, elles vous récompenseront d’un délicieux
nectar élaboré. Ce miel aura toutes les particularités de vos plantes environnantes. (Produits
annexes)

Les principales activités de l’apiculture

  • L’activité de l’apiculture loisir demande une certaine attention envers vos ruches durant toutes les saisons de l’année. Cependant, le rythme se base sur l’activité des abeilles. En effet, les abeilles évoluent au fil des saisons.
  • a période printemps/été est la plus active pour les abeilles et donc pour les apiculteurs. Dans cette période, une visite tous les 10 jours est préconisée pour assurer le bon état sanitaire et l’évolution de votre colonie.
  • La période automne /hiver est calme pour les abeilles. L’activité principale de l’apiculteur est de veiller à ce que la colonie ne manque pas de provisions et que son hivernage se déroule bien. Le matériel nécessaire pour prendre soin de votre ruche.

Pour le démarrage dans cette activité, il faudra vous munir de quelques outils indispensables :

Le magasin APiSUDEST

Avec plus de 1000 m² de stock, notre magasin est entièrement dédié à l’apiculture. Nous sommes installés depuis plus de 4 ans sur la commune de Brignoles. Situé au cœur du Var, nous sommes proches de tous les grands axes routiers. Depuis deux ans, nous nous efforçons de choisir les meilleurs produits apicoles et de conseiller au mieux notre clientèle dans l’apprentissage de cette passion. Nous serons heureux de vous accueillir dans notre magasin du lundi au samedi.
Laurent et Christophe

 

La ruche APISUDEST

Ruche complète + essaim

Cette ruche est prête à être installée. Votre attrait pour l’abeille grandit ! Voilà un bon moyen de débuter dans l’aventure. Apisudest est aussi là pour vous donner tous les conseils dont vous avez besoin. Le tout pour seulement 250€ !! (Coloris au choix selon disponibilités)

Où nous trouver ?

1100 boulevard bernard Long Zi les consacs 83170 BRIGNOLES 09.83.51.81.77

Ou sur APISUDEST.fr

Site de vente en ligne avec plus de 300 produits !

Retrouvez aussi sur notre Blog les actualités au fil des mois ainsi que des vidéos de démonstration et de nombreux articles

 

Les routes du miel par M.Tourneret Eric célèbre photographe du monde apicole !

Voici la vidéo de présentation du déplacement de M.Tourneret Eric célèbre photographe du monde apicole.

La présentation de son nouvel ouvrage Les routes du miel.
Cet ouvrage relate la découverte de l’abeille à travers le monde.
Le Groupement apicole du Garlaban a mis tout en œuvre pour faire de cet évènement un moment convivial.

Apisudest est heureux d’avoir été partenaire cet évènement et remercie encore l’association de cette organisation.

Cliquez ici pour commander en ligne le livre les routes du miel.

Animation pédagogique: Au potager pour les maternelles

Pour cette rentrée, nous continuons les activités sur le potager durant les temps des Nouvelles Activités Pédagogiques dans les écoles.

Durée : 45 minutes..

Pour les Moyennes et Grandes Sections de maternelle :

Séance 1 : Fruit et légume

Objectifs:

– Reconnaître la couleur, la forme et la texture des fruits et légumes à la vue et au toucher

– Apprendre une comptine

 

Activité 1 : Comptine

Nous apprenons le premier couplet d’une comptine sur le potager (tiré du livre :  “101 poésies et comptines du bout du pré” de Sophie Arnould aux éditions Bayard ).

 

Activité 2 : Couleurs des fruits et légumes

Un petit exercice est proposé aux enfants. Il faut relier le fruit ou le légume à sa couleur.

 

Activité 3 : Sac à toucher

Noix, pomme de terre, oignon, banane… sont cachés dans des sacs en tissus. Il faut les reconnaître au toucher et les compter.

Une petite discussion est ensuite lancée pour savoir si on peut  trouver tous ces fruits et légumes dans notre potager ?

 

Nous finissons cette séance en reprenant les couplets de la comptine.

 

Séance 2 : Fruit et légume

Objectifs :

– Appréhender la diversité des fruits et légumes

– Savoir distinguer un fruit d’un légume (définition scientifique d’un fruit)

– Découvrir la famille des “légumes-fruit” et des “légumes- feuille”

– Apprendre une comptine

Activité 1 : Comptine

Nous apprenons le deuxième couplet de la comptine.

Activité 2 : Mémory

Les enfants doivent retrouver les paires de fruits ou de légumes dans un jeu de mémory.

Ils sont ensuite amenés à les trier, d’un côté les fruits, de l’autre les légumes.

Activité 3 : Famille de légumes

Avec ce jeu de coopération, les enfants doivent replacer les “légumes-fruit” d’un côté et les “légumes-feuille” de l’autre sans faire d’erreur sinon la limace viendra manger les légumes du potager.

 

Nous finissons la séance en reprenant notre comptine.

Séance 3 : Fruit et légume

Objectifs :

– Tester ses connaissances sur les fruits et légumes

– Reconnaître au toucher les fruits et légumes

– Apprendre une comptine

 

Activité 1 : Comptine

Nous apprenons le 3 ème et dernier couplet de la comptine ! ça commence à rentrer !

 

Activité 2 : Béret “fruit et légume”

Afin de tester leurs connaissances, l’animatrice leur propose un jeu où un membre de chaque équipe doit partir chercher une image répondant à une devinette.

ex: Aller chercher un légume de la famille des légume-feuille. Réponse : salade, épinard… ; Aller chercher le fruit du figuier. Réponse : la figue …

 

Activité 3 : Sac à toucher spécial intrus

En touchant des fruits et légumes cachés au fond de sacs en tissus, chaque équipe doit retrouver l’intrus.

Ex : Une noix, une pomme, un haricot  réponse : le haricot est l’intrus car c’est un légume et les deux autres des fruits …

 

Nous finissons la séance en rechantant notre comptine. 

sac à toucher spécial intrus Association Pollen

sac à toucher spécial intrus
Association Pollen

comptine au potager NAP maternelle

comptine au potager
NAP maternelle

jeu béret fruit et légumes Association Pollen

jeu béret fruit et légumes
Association Pollen

Séance 4 : Abeille et pollinisation

Objectifs :

– Comprendre la pollinisation

– Découvrir le monde des abeilles domestiques, la vie dans la ruche et le métier d’apiculteur

– Déguster du miel

 

Activité 1 : La pollinisation

L’animatrice explique de façon simplifiée et grâce à une peluche d’abeille et un maquette de fleur ce qui se passe lors de la pollinisation.

Nous faisons donc le lien entre l’abeille et les fruits ! Sans elles, nous n’en aurions pas beaucoup !

 

Activité 2 : Conte “Au pays des abeilles”

Afin de les plonger dans la vie d’une abeille dans une ruche, l’animatrice leur conte une histoire à l’aide d’illustrations.

On y découvre les abeilles butineuses, gardienne, la reine qui pond des œufs, la danse des abeilles…

 

Activité 3 : Une ruche vitrée

Autour d’une ruche vitrée, les enfants peuvent observer en toute sécurité de vrais abeilles ! On y observe des abeilles en train de manger du miel. On voit aussi des alvéoles pleines de pollen, de miel ou d’une larve.

L’animatrice leur explique la différence entre les mâles et les femelles, les métiers des ouvrières dans leur vie.

Quelques outils de l’apiculteur sont également montrés aux enfants (combinaison, enfumoir, cadre…).

 

Activité 4 : Dégustations de miels

Du miel de Lavande et de Garrigue sont proposés aux enfants. Ils ont une préférence pour le miel de lavande qui a un goût plus sucré !

ruche vitrée et livre et enfumoir

ruche vitrée et livre et enfumoir

conte voyage au pays des abeilles et posters

conte voyage au pays des abeilles et posters

dégustation de miel

dégustation de miel

Séance 5 : Menaces des abeilles

Objectifs :

– Comprendre les difficultés que rencontrent les abeilles

– Découvrir les métiers des abeilles ouvrières

 

Activité 1 : Les métiers des abeilles

Après un rappel de la séance précédente, l’animatrice présente les métiers d’une abeille ouvrière durant sa vie grâce à un jeu.

Elle rappelle aussi les différentes étapes de l’œuf à l’adulte.

 

Activité 2 : “Survivre à l’hiver et aux menaces”

Des maquettes de fleurs remplies d’eau (pour le nectar) et de cotillons (pour le pollen) sont disposées au sol. Les enfants sont des abeilles qui doivent faire le plus de réserves possibles de nectar et de pollen avant que l’hiver n’arrive.

De plus, il arrive que des pesticides soient pulvérisés sur les fleurs les rendant inaccessibles. Le frelon asiatique peut aussi attraper les abeilles pour les manger. S’il pleut, toutes les abeilles doivent vite rentrer à la ruche.

Par le jeu, les enfants découvrent les différentes difficultés que peuvent rencontrer les abeilles ce qui permet d’en discuter après et de chercher ensemble des idées pour les aider.

jeu survivre aux menaces

jeu survivre aux menaces

Jeu "les métiers d'une abeille ouvrière"

Jeu “les métiers d’une abeille ouvrière”

jeu "survivre aux menaces" réserve de pollen

jeu “survivre aux menaces” réserve de pollen

jeu "survivre aux menaces"réserve de nectar

jeu “survivre aux menaces”réserve de nectar

Séance 6 : Les abeilles

Objectifs :

– Tester ses connaissances sur les abeilles

 

Rappel de la séance précédente : retour sur les différentes difficultés rencontrées par les abeilles.

 

Activité 1 : Quizz abeille

Deux équipes sont formées, lorsque l’animatrice lit une devinette ou une question, un enfant de chaque équipe est appelé pour aller chercher l’image qui correspond à la réponse.

ex: Trouver une image illustrant une difficulté que rencontre l’abeille (réponse : frelon asiatique, pesticide…) ; Il n’y a qu’une seule abeille qui pond des oeufs dans la ruche, qui est-ce? (réponse: la reine)…

Ce jeu permet de tester les enfants sur les connaissances acquises jusque là sur le thème des abeilles.

 

Activité 2 : Coloriage abeille

Pour terminer cette séance, l’animatrice propose un coloriage aux enfants avec un code couleur.

jeu quizz abeille

jeu quizz abeille

coloriage abeille

coloriage abeille

 

Séance 7 : Aidons les insectes pollinisateurs

Objectifs :

– Agir en faveur des insectes pollinisateurs

– Découvrir le cycle de la graine au fruit

 

Rappel de la séance précédente et une question “comment peut-on aider les abeilles?”. Une des réponses des enfants est de planter des fleurs.

 

Activité 1 : Mime de la graine

L’animatrice  rappelle les besoins d’une graine pour pousser et propose aux enfants de mimer une graine qui pousse.

 

Activité 2 : Atelier bombe à graines

Place à l’action ! Les enfants mélangent un peu de terreau avec de l’argile en poudre, un peu d’eau et quelques graines de fleurs mellifères et forment des boules.

Cela nous permettra de les lancer dans des zones plus ou moins accessibles dans les espaces naturels proche de l’école. Nous avons  au préalable demander l’autorisation à la mairie.

Elles sont rangées dans des boites d’œufs, on les laisse sécher, on les utilisera la semaine prochaine.

bombe à graines

bombe à graines

cycle graine au fruit

cycle graine au fruit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance 8 : Aidons les insectes pollinisateurs

Objectifs :

– Agir en faveur des insectes pollinisateurs

– Découvrir le cycle de la graine au fruit

Rappel de la séance précédente : Nous mimons à nouveau la vie d’une graine et les enfants rappellent comment nous avons fait les bombes à graines et pourquoi.

 

Activité : Lancement des bombes à graines

 

Nous commençons par en lancer dans les quelques parterres de l’école puis nous en sortons.

Nous allons lancer les autres bombes à graines sous les oliviers près de l’école.

Séance 9 : des graines, des feuilles, des couleurs

Objectifs :

– réaliser une oeuvre artistique avec des éléments naturels

 

Activité : Tableau  nature

Feuilles, graines, fleurs… sont disposés sur la table, chacun réalise un tableau avec en les collant dessus.

On observe ainsi la diversité des feuilles et graines apportées.

Séance 10 : Activité souvenirs – bilan

Objectifs :

– Redécouvrir certaines activités proposées depuis le début de l’année

-Réaliser un tableau souvenir avec photos et légende

 

Activités au choix:

 

Mémory des pollinisateurs : Retrouvez les paires d’images d’insectes pollinisateurs

Loto des insectes pollinisateurs : Remplir son carton avec les images d’insectes pollinisateurs

Sac à toucher fruit et légumes : Retrouver au toucher quel fruit ou légume se cache dans le sac.

Jeu famille de légume : Retrouver à quelle famille appartient le fruit ou légume (légume-feuille, légume-racine…).

 

Tableau souvenirs

Comme c’est la dernière séance, l’animatrice leur propose de réaliser un tableau souvenir en collant des photos des différentes activités réalisées jusque là et en y ajoutant des légendes.

Produits entretien hivers

Voici une liste de produits qui vous aidera à préparer
vos abeilles à passer un bon hivernage.

 

Promo de fin d’année

Voici la liste des produits en promo pour la fin d’année.

Profitez-en dès maintenant pour vous équiper pour la saison à venir.

Extracteurs

Vêtements

Enfumoirs combustibles

Produits de soins et beauté

 

Débuter en apiculture

Le choix des fournitures pour le démarrage de l’apiculture est une étape importante.

Nous vous présentons dans cette rubrique une liste de produits essentiels au débutant.

De la ruche à l’équipement de protection, de la mielerie à la librairie.

Consultez également notre blog et cet article sur les réglementations apicoles: https://apisudest.fr/ruche-loi/

 

Animation pédagogique “au potager” pour les NAP des CP

Nous continuons cette année les activités sur le potager durant les NAP. Les enfants de ce groupe ont participé aux animations de l’an dernier lorsqu’ils étaient en grande section de maternelle.

Durée : 45 minutes

Niveau : CP

Séance 1 : test et rappel

Objectifs :

– tester ses connaissances sur les animaux utiles au jardin

– reconnaître au toucher des fruits et légumes

 

Petite discussion avec les enfants sur les souvenirs qu’ils ont des animations de l’an dernier. Quelles activités vous ont le plus plu ? Qu’avez-vous appris ?

Quel thème vous aimeriez abordé ?

 

Activité 1 : Les alliés du jardinier

En binôme, les enfants doivent retrouver l’animal décrit dans la devinette que pose l’animatrice.

ex: “Je suis un insecte, utile pour le jardinier, j’ai 4 ailes dont 2 colorées…Qui suis-je ? réponse : la coccinelle”

Dans un second temps, il faut trier les animaux alliés du jardinier de ceux qui ne le sont pas en plaçant des bouchons.

L’animatrice rappelle alors les différents rôles des animaux alliés du jardinier (pollinisation, prédation…).

Activité 2 : Sac à toucher

Noix, aubergine, pomme de terre, oignon sont cachés dans des sacs en tissus. Il faut les reconnaître au toucher.

sac à toucher

sac à toucher

alliés du jardinier

alliés du jardinier

Séance 2 : Fruits et légumes

Objectifs :

– Savoir reconnaître quelques fruits et légumes à la vue et au toucher

– Savoir distinguer un fruit (définition scientifique) d’un légume

– Découvrir quelques familles de légumes

Activité 1 :  Sac à toucher

Nous poursuivons cette activité commencée à la séance précédente avec d’autres fruits et légumes.

L’animatrice en profite pour expliquer la différence entre un fruit et un légume.

En effet, la tomate, la courgette, le poivron sont des fruits. petit indice : Ils ont tous des graines à l’intérieur.

Ils sont issue de la pollinisation.

Il est vrai qu’en cuisine on a tendance à nommer des fruits comme des légumes car nous les consommons salés mais scientifiquement ce sont des fruits.

Activité 2 :  Mémory

Les enfants doivent retrouver les paires de fruits et légumes.

Ils doivent les nommer et les trier d’un côté les fruits de l’autre les légumes.

Activité 3 : Famille de légume

“Légume-fruit, légume-feuille, légume-racine” , les enfants replacent les images de légumes dans la bonne famille. Attention, à chaque erreur, un morceau de limace apparaît. Si elle est reconstituée avant la fin, elle va manger tous nos légumes !

jeu famille de légume

jeu famille de légume

mémory fruit et légume

mémory fruit et légume

 

images du mémory fruit et légume

images du mémory fruit et légume

Séance 3 : Fruits et légumes

Objectifs :

– Tester ses connaissances sur les fruits et légumes

– Reconnaître au toucher des fruits et légumes

 

Activité 1 :  Jeu du béret spécial fruit et légume

Après un petit rappel de la séance précédente et de ce qui définit un fruit de manière scientifique, un jeu d’évaluation est lancé.

L’animatrice pose des devinettes et demande à un membre de chaque équipe de courir chercher la réponse parmi toutes les images de fruits et légumes disposées sur la table.

ex : Ma peau est marron, ma chair est verte, qui suis-je ? réponse : le kiwi  ; Trouver un fruit qui se récolte en été. Réponse : pêche, pastèque, framboise… ; Trouver un légume de la famille des légumes-feuille. réponse : salade, épinard …

Ce jeu permet d’évaluer leurs connaissances.

 

Activité 2 : Sac à toucher spécial intrus

Toujours en équipe, les enfants doivent deviner ce qui se cache dans des sacs en tissus juste en les touchant. Ils y trouveront plusieurs fruits et légumes parmi lesquels il faut trouver l’intrus.

ex: deux fruit et un légume; deux fruits d’automne et un fruit d’été …

jeu béret fruit et légumes Association Pollen

jeu béret fruit et légumes
Association Pollen

sac à toucher spécial intrus Association Pollen

sac à toucher spécial intrus
Association Pollen

sac à toucher spécial intrus Association Pollen

sac à toucher spécial intrus
Association Pollen

Séance 4 : Abeille et pollinisation

Objectifs :

– Comprendre la pollinisation

– Découvrir le métier d’apiculteur et la vie dans une ruche

– Déguster du miel

 

Activité 1 :  La pollinisation

Autour d’une “maquette” de fleur et avec l’aide d’une peluche d’abeille, l’animatrice explique le rôle de l’abeille dans la pollinisation. Ainsi, sans elle, nous aurions très peu de fruit !

Une image rappelle les étapes du cycle de la fleur au fruit.

Comme ce groupe d’enfant l’a déjà vu l’an dernier et qu’ils ont de très bons souvenirs, l’explication est pratiquement entièrement faite par les enfants ! ça fait plaisir!

 

Activité 2 : Conte “Au pays des abeilles”

A travers un conte et aidé d’images l’illustrant, l’animatrice plonge les enfants dans l’univers d’une ruche.

On y découvre le rôle de la reine qui pond des œufs dans les alvéoles, les abeilles gardiennes de l’entrée de la ruche, les danses des abeilles pour communiquer l’emplacement des fleurs…

 

Activité 3 : Une ruche vitrée

Grâce à une ruche vitrée, les enfants peuvent observer en toute sécurité de vrai abeilles !

L’animatrice leur explique la différence entre mâle et femelle (faux-bourdon et ouvrière), leur montre quelques outils de l’apiculteur (combinaison, enfumoir, cadre…).

On a pu observer du couvain (là où sont les larves d’abeilles) et des alvéoles remplies de pollen ou de miel.

Grâce à un petit jeu, les enfants ont découvert les différents métiers d’une abeille ouvrière dans sa vie.

 

Activité 4 : Dégustation de miels

Après en avoir autant parlé, il fallait au moins en goûter !

Deux miels sont proposés aux enfants, un miel de lavande et un miel de garrigue. Tout deux ayant des goûts très différents !

conte voyage au pays des abeilles et posters

conte voyage au pays des abeilles et posters

conte voyage au pays des abeilles

conte voyage au pays des abeilles

dégustation de miel

dégustation de miel

ruche vitrée

ruche vitrée

Séance 5 : Pollinisation et difficultés des abeilles

Objectifs :

– Comprendre la pollinisation

– Découvrir les difficultés que rencontrent les abeilles

– Réfléchir à des solutions pour les aider

 

Activité 1 :  La morphologie d’une abeille

Suite à un rappel de la séance précédente, l’animatrice demande aux enfants de retrouver sur une image d’abeille :

Sa langue, ses antennes, son dard, son panier à pollen, sa brosse à pollen et son décroche pelote pollen

Cela permet de voir que l’abeille ouvrière est très bien équipé pour rapporter nectar et pollen à la ruche.

 

Activité 2 : Jeu “Troc de pollen” et menaces des abeilles

Un partie des enfants deviennent des fleurs, avec une couronne de pétale sur la tête, un bol rempli de pollen (cotillon) et un verre rempli de nectar (eau). L’autre partie devient une abeille avec une seringue pour aspirer le nectar des fleurs.

Les abeilles doivent passer de fleur en fleur pour apporter le pollen aux fleurs et aspirer du nectar qu’elles ramènent à la ruche.

Attention, si le frelon asiatique rôde et qu’il touche une abeille, elle est sortit du jeu ! Et si du pesticide a été pulvérisé sur une fleur, les abeilles ne peuvent plus y aller sous peine d’être sortit du jeu aussi. En cas de pluie, toutes les abeilles doivent vite rentrer à la ruche.

Lorsque toutes les fleurs ont un certains nombre de pollen de leur couleur, elles se transforment en fruit, et le jeu s’arrête.

 

Ce jeu permet aux enfants d’incarner le rôle d’une abeille ou d’une fleur et de mieux comprendre la pollinisation et les difficultés que peuvent rencontrer les abeilles.

 

Bilan

Une discussion est lancée à propos des difficultés que peuvent rencontrer les abeilles et sur la manière dont on pourrait les aider.

Solutions proposées par les enfants : planter des fleurs, ne pas utiliser de pesticides dans son jardin, installer un hôtel à insectes

jeu morphologie d'une abeille

jeu morphologie d’une abeille

 

troc de pollen

troc de pollen

Animation pédagogique sur les abeilles – NAP et temps scolaire de la petite section au CM2

Cela fait 3 ans que nous participons à la fête du miel varoise qui avait lieu jusqu’à présent à Roquebrune sur Argens mais qui cette fois aura lieu sur la commune des Arcs sur Argens le 3 et 4 Octobre prochain.

Afin de sensibiliser les enfants de la commune en amont de la fête, des animations leur sont proposées durant les Nouvelle Activités Pédagogiques (15h30-16h30) et pendant les temps scolaires.

Nous intervenons en partenariat avec le SAP 83 (Syndicat des Apiculteurs Professionnels du Var) et l’ADAPI (Association pour le Développement de l’Apiculture Provençale). Une apicultrice intervient pour présenter son métier et les différents produits de la ruche, nous intervenons sur le rôle de l’abeille dans la pollinisation ainsi que de tous les insectes pollinisateurs sauvages de manière ludique.

 

Type d’intervention : NAP

Durée : 45 minutes

Niveau : CP-CM2

Nombre de séance : 1

Effectif maximum : 18

 

Accueil des enfants

L’animatrice accueille le groupe entier et les invite à dire ce qu’ils savent des abeilles. Combien a-t-elle de pattes? De quelle couleur est-elle? Que mange-t-elle? …

Puis elle leur explique le rôle de l’abeille dans la pollinisation de manière ludique en s’appuyant sur différents outils pédagogiques (“maquette de fleur”, posters…).

Elle leur présente aussi quelques autres insectes pollinisateurs sauvages.

 

 Du CP au CE1 

Ateliers tournant en petit groupe :

 

Atelier “Pêche au pollen”

Ce jeu d’adresse permet aux enfants de mieux appréhender le rôle de l’abeille dans la pollinisation. A l’aide d’une canne à pêche munie d’une abeille en peluche, ils doivent attraper le pollen dans les étamines des “maquettes” de fleurs et aller le déposer sur le pistil d’une autre.

Atelier “Mémory insectes pollinisateurs”

Les paires d’images d’insectes pollinisateurs sauvages doivent être retrouvées. Abeille charpentière, mégachille, papillon, syrphe… il existe une grande diversité d’insectes pollinisateurs, tous aussi important les uns que les autres.

Atelier “Morphologie d’une abeille ouvrière”

Il faut replacer les noms des différentes parties du corps d’une abeille ouvrière grâce aux indices donnés par l’animatrice.

Panier à pollen, brosse à pollen… elles sont très bien outillées pour récolter le nectar et le pollen des fleurs.

 

 Du CE2 au CM2

Jeu “Troc de pollen”

Ce jeu de rôle  permet aux enfants de se mettre dans la peau d’une fleur ou d’une abeille et ainsi de mieux comprendre la pollinisation.

 

Bilan

Le groupe se rassemble autour de l’animatrice qui fait un bilan de ce qui a été vu avec les enfants et revient notamment sur le vocabulaire (nectar, pollen, pollinisation, alvéole, cire…) et répond aux questions des enfants.

 

 

Type d’intervention : pendant le temps scolaire

Durée : 55 minutes

Niveau : PS-CM2

Nombre de séance : 1

Effectif maximum : une classe

 

Accueil des enfants

L’animatrice accueille le groupe entier et les invite à dire ce qu’ils savent des abeilles. Combien a-t-elle de pattes? De quelle couleur est-elle? Que mange-t-elle? …

Puis elle leur explique le rôle de l’abeille dans la pollinisation de manière ludique en s’appuyant sur différents outils pédagogiques (“maquette de fleur”, posters…).

Elle leur présente aussi quelques autres insectes pollinisateurs sauvages.  L’animatrice adapte le vocabulaire utilisé en fonction de l’âge des enfants.

 

Ateliers tournant en petit groupe :

 

Pour tous les niveaux 

Atelier Apiculture

Autour d’une ruche vitrée, de livres et de quelques outils de l’apiculteur (enfumoir, combinaison, cadres…), les enfants observent des abeilles, apprennent à reconnaître mâle et femelle et dégustent du miel.

 

 De la petite section de maternelle au CE1

Atelier “Pêche au pollen”

Ce jeu d’adresse permet aux enfants de mieux appréhender le rôle de l’abeille dans la pollinisation. A l’aide d’une canne à pêche munie d’une abeille en peluche, ils doivent attraper le pollen dans les étamines des “maquettes” de fleurs et aller le déposer sur le pistil d’une autre.

Atelier “Mémory insectes pollinisateurs”

Les paires d’images d’insectes pollinisateurs sauvages doivent être retrouvées. Abeille charpentière, mégachille, papillon, syrphe… il existe une grande diversité d’insectes pollinisateurs, tous aussi important les uns que les autres.

Atelier “loto des insectes”

A tour de rôle, chaque joueur tire une image d’insecte dans le sac. Le but est de remplir son “carton”. Pour chaque insecte, on peut voir sur le carton des images de ce qu’il mange.

 

Du CE2 au CM2

Atelier ” Un jardin pour les insectes pollinisateurs”

Nous observons et comparons deux paysages, l’un composé d’ un jardin avec une pelouse, d’une monoculture et d’une forêt de conifères, l’autre entouré de prairie de fleurs sauvages, de haies, de cultures diversifiées, d’hôtels à insecte et d’une forêt de feuillus. Une carte d’identité d’insecte pollinisateur est distribué a chaque binôme. En fonction des besoins (nourriture, lieu de ponte…), les enfants choisissent un paysage où ils pourraient s’installer.

Cette activité permet de parler des aménagements que l’on peut faire dans son jardin pour aider les insectes pollinisateurs mais aussi des problèmes qu’ils rencontrent.

 

Bilan

Le groupe se rassemble autour de l’animatrice qui fait un bilan de ce qui a été vu avec les enfants et revient notamment sur le vocabulaire (nectar, pollen, pollinisation, alvéole, cire…) et répond aux questions des enfants.

Fête du miel le 3 et 4 octobre 2015 aux les Arcs-sur-Argens

fete-du-miel-les-arcs-sur-argens

fete-du-miel-les-arcs-sur-argens-animations-et-plan-de-la-fete

 – Dégustation & Vente de produits du terroir – Animations gratuites pour les petits et les grands – Samedi 3 et dimanche 4 octobre

être apiculteur aujourd’hui

  • Apimobile : démonstration d’ouverture de ruche dans un espace vitré
  • Stand du CFPPA de Hyères : comment se former en apiculture ?
  • Stand APISUDEST : quel matériel pour s’installer en apiculture ?
  • Extraction de miel en continu Salle

AUTRES ANIMATIONS

  • Pour les enfants, jeux, animations autour du monde de l’apiculture (peinture sur ruche ; chasse au pollen)
  • Concours photos : votez pour votre préférée et gagnez un panier douceurs
  • Extraction de jus de raisin frais
  • Exposition photo sur l’apiculture provençale Parvis

En continu dès 11h : initiation à la dégustation des miels de Provence

 La fête du miel des Arcs accueille exclusivement des apiculteurs professionnels, des producteurs de vin, de fromage, d’olives, de lavande ainsi que des artisans rigoureusement sélectionnés. Artistes et musiciens rendent conviviale cette journée pédagogique.

Télécharger le document complémentaire

Pour en savoir plus :

www.miels-de-provence.com

Ville des Arcs-sur-Argens

Tél : 04 94 47 56 70 / www.mairie-les-arcs-sur-argens.com

Septembre apiculture, essaims, la colonie et les traitements Varroa

Apres un mois d’aout intense avec les récoltes des hausses et transhumance, vient le mois de septembre plus calme mais tout aussi important pour les abeilles.

C’est à partir de maintenant que les abeilles vont commencer la rentré de provisions hivernales Les premières visite d’automne vont s’effectuer avec quelques floraisons qui se font assez rare a cette époque de l’année.

Les travaux aux ruches :

essain

1) Essaims :

En septembre c’est encore le temps pour la création d’essaims. A cette période les colonies accepteront plus facilement l’introduction de cellules royales.

Vous pouvez créer ce dernier en ruchette en le composant de deux cadres de  couvains (1 fermé et 1 ouvert) et d’au moins un cadre de provision (miel/pollen).

Laissé l’essaim orphelin pendant 48 heures avant introduction.

2) La colonie:

Ce mois-ci il va falloir commencer à vérifier les provisions de miel et de pollen des colonies.  Les provisions doivent peu à peu s’accumuler jusqu’à atteindre au moins 4 cadres.

Il faudra également vérifier la quantité de couvain au sein de la ruche. En effet c’est à cette période que la colonie relance la ponte pour préparer les abeilles d’hivers.

3) Traitements Varroa

Traitements Varroa
Le traitement varroa doit se faire de façon rigoureuse,
pour cela différents moyen sont possible :

 

  • la lutte matérielle (fond antivarroa, destruction du couvain de male)
  • la lutte chimique (Apivar, Apistan)
  • la lutte biologique (Apilife ,thymol, formique et oxalique)

attentionAttention la lutte contre le varroa ne ce fait pas au juger de l’œil, en effet il est souvent présent sans qu’il soit visible à l’œil nu. Très souvent après la miellée de lavande l’infestation est importante.

En cas de doute ou de précision sur la durée ou méthode d’application contactez le GDSA de votre département.

 

La floraison du mois :

Le lierre1) Le lierre

Lelierre (Hedera helix) est une espèce de plantes grimpante à feuilles persistantes de la famille des araliacées.

C’est une plante assez commune pour la région et se trouve généralement dans les milieux proches des rivières accroché aux arbres.

 

 

2) Son intérêt pour les abeilles :

C’est une plante particulièrement intéressante pour nos abeilles en cette fin d’été. En effet à cette période les fleurs sont absentes pour la plupart ou desséchées.

nectarLe lierre apporte un apport de nectar et de pollen important à cette période.

Sa fleur jaune verdâtre est composée de cinq pétales. Le miel de lierre a une couleur ambré et devient brun lors de la cristallisation.

Il est peu parfumé et légèrement amer. Sa cristallisation est très rapide y compris dans les cadres.

Il est conseillé de le récolté rapidement pour faciliter son extraction.  Il est rarement récolté à cause de ces dernières précisions et assure principalement les réserves pour la colonie.

 

3) Son rôle écologique :

Le lierre dans un arbre est grand refuge et lieu d’habitation pour une large faune. Il accueille papillons, fourmis…etc.

Son fruit est aussi très attirant pour les oiseaux en période hivernale.

 

Apprendre l’apiculture en ligne avec Cyril Thys

Avoir des abeilles est un acte militant pour le maintien d’une agriculture durable la diversité des paysages et des écosystèmes, les abeilles sont fragilisées (maladies, produits phytos).

C’est même écologique, car en surcroît je peux utiliser certains produits de la ruche (la cire, la propolis…) ce qui m’évite de les acheter.

Au rucher - Apprendre l'apiculture en ligneEn revanche, jamais je ne consomme de miel liquide provenant de la CEE ou des Etats-Unis. L’apiculture est une profession qui se bat en ce moment même pour que les pouvoirs en place sauvent les abeilles qui sont en net déclin.

À ce jour, 3 projets de mes ont vu le jour et fonctionnent. L’association « Au rucher » s’engage sur le suivi des colonies et, sur l’organisation d’animations à destination des scolaires ou du grand public, récolte, extraction, ouvertures des ruches, etc.).

Nous avons effectué les premières récoltes de miel de ces ruchers dès l’été 2010.

Les élèves peuvent suivre les différents « rôles » tenus par les abeilles dans la ruche, de même que les différentes étapes de la fabrication du miel, et apprennent à reconnaître les abeilles qui vivent autour d’eux et, apprendre les conditions favorables à leur développement.

J’ai ainsi posé quelques ruches judicieusement implanté dans le département de l’Essonne sur des communes ou la pollinisation a été largement affaiblie du fait:

  • De l’utilisation de pesticide, herbicide.
  • L’arrêt des apiculteurs suite à la retraite qui n’ont pas été remplacé.
  • De l’apparition du varroa en France en 1982 et surtout des traitements chimiques contre ce dernier. Maintenant « le Frelon asiatique » et bien évidemment, les OGM.

Amoureux de la planète, et de sa diversité, j’ai, dès les années 90 chercher un moyen de faire rentrer la nature dans mon habitat.

Ainsi, dans le respect de l’équilibre naturel de chacun, j’ai réunis à l’intérieur de chacune de mes sculptures-laboratoires, la faune et la flore telle que l’on peut les découvrir dans la nature.

Au bout de plusieurs années de recherches et d’améliorations et, en orientant mon activité vers le secteur de l’entomologie. Je suis présent dès 1998 sur le salon « Animal expo ».

En 1999 au parc floral de Vincennes, en Printemps 2000 à l’Expositions Régionales consacrées à la vivariophilie et à l’entomologie à Ozoir la ferrière, à Juvisy sur Orges ainsi qu’à La Baujoire à Nantes. En 2000 lors de la Foire de Paris.

terrariumEn alliant nature et habitat aux besoins vitaux des animaux et des plantes j’ai ainsi recréé des espaces naturel végétalisé.

En 2002 Création du site « docteur hydro.com »

Création de murs végétaux autonome

 

En 2004 mon intérêt pour la vie des insectes et leurs manières de se défendre contre les traitements fulgurant m’a lancé dans l’aventure Apicole.

Création de l’association, Au rucher.

Convention signé avec la ville de Rungis en échange d’une partie de la production, pour permettre notamment chez les enfants de favoriser leurs connaissances de l’abeille.

Convention signée avec l’ONF et attribution de plusieurs parcelles dans la forêt domaniale de Sénart.

Cyril Thys

2015

Animation Abeille à Pernes les Fontaines (84) pour des scolaires pour la journée de butineuses




Vendredi 19 Juin, la mairie de Pernes les Fontaines et le syndicat apicole du Vaucluse a organisé la “journée des butineuses” à destination des classes des écoles du village afin de les sensibiliser à l’importance de l’abeille et leur faire découvrir le métier d’apiculteur.


Il y avait de nombreux ateliers :

Extraction de miel, ruche vitrée,
exposition sur les abeilles, création artistique…




L’association Pollen était présente avec différentes activités :

  • explication de la pollinisation à l’aide de la “maquette de fleur” et de la peluche d’abeille afin de mieux comprendre la relation entre l’abeille et les fleurs
  • “pêche au pollen” pour les plus petits : à l’aide d’une canne à pêche au bout de laquelle se trouve une abeille, les enfants doivent attraper le pollen dans les étamines d’une fleur et le déposer sur le pistil d’une autre.
  • Jeu “Troc de pollen” pour les plus grands : Une partie des enfants sont des fleurs avec une réserve de pollen et de nectar, l’autre partie sont des abeilles qui doivent récolter le nectar tout en transportant le pollen de fleur en fleur jusqu’à ce que chaque fleur soit fécondé.
  • Mémory des insectes pollinisateurs afin de découvrir la diversité des insectes pollinisateurs.
  • Jeu “Où est Maya?” : il faut retrouver dans une image toutes les abeilles, puis tous les bourdons… pour apprendre à faire la différence entre une abeille, une guêpe, un bourdon.

 

L’animation durait 25 minutes par classe.

 

Une journée festive très agréable avec de très bons retours sur les animations que nous avons proposées de la part des professeurs, accompagnateurs et organisateurs, ça fait très plaisir !

Voici quelques photos de cette journée :

Animation Abeille pour des CM1-CM2 Fête de la nature


Cette année, l’association Pollen est intervenue lors de la fête de la nature organisé par l’association ARPCV. Cela se déroulait au pied de la Sainte Victoire (13) le 5 Juin dernier.


De nombreuses classes de CM1 et CM2 étaient présentes toute la journée et choisissez 5 animations de 45 minutes chacune.

Nous avons proposé une animation sur le rôle des insectes pollinisateurs avec l’explication de la pollinisation, puis un petit jeu de rôle où les enfants incarnent une fleur ou une abeille.


 

S’il restait du temps, l’animatrice proposait de réfléchir à des actions que nous pourrions faire pour aider ces insectes en présentant l’exemple d’un hôtel à insectes.

C’était une journée très agréable sur un très joli site !

 

 

 

 

 

Matériels d’apiculture conseillé pour le début l’été 2016

Abeille sur de la lavande été 2016Le début de l’été 2016 commence

le 21 juin 2016 et fini le 22 septembre.

Voici la liste des produits apicoles conseillé pour le début de l’été 2016:

 

attentionPensez à mettre un point d’eau proche de vos ruches.

Matériels d’apiculture conseillé pour le printemps – Avril et mai 2015

Nous voila dans le vif du sujet! les abeilles sont maintenant sortit de leur hivernage et sont désormais en pleine activité.

Les essaimage commencent et les premiers rentré de nectar afflux.

Voici la liste des produits conseillé pour le printemps: